Woman hesitating between two choices
Image par Tumisu de Pixabay

Traductions impossibles

Cam's Writing square logo
par Cam's Writing

Comment gérer l’intraduisible ?

Traduire ou localiser du contenu en anglais ou en français n’est pas un exercice facile, même pour des rédacteurs bilingues. Parfois, il n’y a simplement pas d’équivalent. Dans cet article, nous dressons une liste des difficultés rencontrées fréquemment, ce que nous appelons “les intraduisibles”.

Mots et tournures de phrase

Imaginez un instant que vous ayez à traduire un texte faisant la promotion d’un nouveau produit, “a brand-spanking new product”. Évidemment, il ne s’agit pas d’un produit qui donne la fessée au reste de la marque. L’usage de cette expression sert juste à mettre l’accent sur la nouveauté.

Parfois, un mot aussi simple et courant que “cheap” peut donner des sueurs froides. Pas cher ? Abordable ? Petit prix ? Tout dépend du contexte, car “cheap” peut aussi être utilisé en anglais avec une connotation négative, que vous devrez localiser.

Saviez-vous que le mot “tea” chez les Britanniques est aussi utilisé pour parler du dîner ? À la question “what’s for tea?”, il est plus probable que la réponse soit “fish and chips” que “Earl Grey with milk”.

La pire erreur est d’opter pour une traduction littérale, sans vérifier son sens. Si nécessaire, n’hésitez pas à modifier certains mots ou la structure des phrases pour vous assurer de transmettre le message au mieux, dans un texte adapté à votre cible.

Heureusement pour nous, l’emploi de mots anglais non-traduits est de plus en plus courant, surtout dans le contenu marketing qui s’adresse à une cible plutôt jeune et urbaine. Plus besoin de traduire des termes comme “look”, “fake” ou encore “badass”.

Expressions et jeux de mots

Certaines expressions idiomatiques possèdent des équivalents dans beaucoup de langues, mais ce n’est pas toujours le cas. Prenons par exemple “Pardon my French”, une expression utilisée par les anglophones pour s’excuser d’utiliser un langage grossier, familier voire carrément insultant. Impossible à traduire en français !

Il peut arriver qu’une expression semble avoir un équivalent qui saute aux yeux… Mais méfiez-vous des pièges ! Par exemple : “To dot the i’s and cross the t’s” signifie peaufiner quelque chose, y apporter la touche finale. En revanche, lorsque les francophones mettent les points sur les i, il s’agit plutôt d’une mise au point, voire d’une explication musclée. Ce qui est beaucoup plus agressif.

Lorsque le texte à traduire inclut un jeu de mots basé sur un proverbe ou une expression courante, vous avez trois options. Vous pouvez ignorer tout cela et vous concentrer uniquement sur le message. Vous pouvez garder l’expression (si elle a un équivalent dans votre langue) et éliminer le jeu de mot, ou encore, vous pouvez trouver une autre expression qui vous permettra de créer un nouveau jeu de mot sur le même thème, comme ici :

Don’t be the one who got cold feet… Come and visit Alaska!
(Ne soyez pas celui qui se dégonfle… Venez visiter l’Alaska !)

L’Alaska, LA destination idéale pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Références culturelles

Les références culturelles sont généralement intraduisibles. La plupart du temps, vous devez les localiser, les adapter à votre cible. Après tout, votre but est d’obtenir un texte agréable à lire et facilement compréhensible pour votre lecteur.

Différents peuples ont différentes habitudes et cela se retranscrit dans le langage. Ainsi, au lieu de parler d’apéro, en anglais on retrouvera plutôt “wine o’clock” (ou beer o’clock, selon les préférences de chacun).

Les mentions de célébrités nationales ou de lieux biens connus localement sont aussi à localiser. Vous risqueriez de perdre l’attention de votre cible si vous lui parlez de personnes ou d’endroits qu’il ou elle ne connaît pas.

Trop long, ça dépasse

Que faire lorsqu’une traduction est possible mais qu’elle ne correspond pas aux paramètres donnés ? Quand, par exemple, le nombre de caractères autorisé est limité ?

Shop now: Acheter dès maintenant

Book your seaside holiday: Réservez vos vacances en bord de mer

Find a physio: Trouvez un masseur-kinésithérapeute
(On l’admet, cet exemple est très spécifique, mais il illustre bien le propos)

S’il n’existe pas de synonyme plus court, il faut définir des priorités. Quel est la partie la plus importante du message ? Réservez ? Vos vacances ? En bord de mer ? Ou est-ce l’urgence qui compte le plus ? Il n’y a pas de solution universelle. Considérez l’ensemble du contenu et adaptez votre texte localisé pour qu’il soit engageant et approprié.

Il est vrai que, parfois, traduire ou localiser du contenu français est difficile. Mais si cela peut vous rassurer, dites-vous qu’il y a pire…. Vous pourriez le faire en allemand ! (langue bien connue pour ses mots incroyablement longs).

Bien entendu, il existe beaucoup d’autres difficultés en français comme en anglais. Nous n’avons même pas abordé la question du genre des choses, par exemple !
Si vous avez des anecdotes à partager concernant du contenu intraduisible, ou si vous avez besoin d’aide avec vos traductions et localisations, n’hésitez pas à nous faire signe.